5 novembre 2014

La difficile mesure du ROI en informatique

Le calcul du Retour Sur Investissement, ou ROI (Return Of Investment) permet de mesurer les performances d’une entreprise (ou d’un de ses secteurs) pour ainsi évaluer les gains attendus. Processus très utilisé dans de nombreux domaines, le ROI peine cependant à s’appliquer à l’informatique et aux systèmes d’information.

Quel est l’objectif du ROI ?

Le ROI d’un projet représente le rapport entre le montant d’un investissement et les bénéfices espérés sur une période précise. Il est surtout envisagé comme un outil, un indicateur purement financier pour orienter des décisions importantes concernant une entreprise. Le ROI permet d’aider à la gestion de projets, de justifier un investissement et surtout de s’assurer de la rentabilité financière d’un projet.

La mesure du ROI est ainsi utilisée pour atteindre un objectif stratégique précis de la société et valider les moyens à mettre en place pour atteindre ce dernier.

Le ROI appliqué à l’informatique

Le calcul du ROI passe nécessairement par des indicateurs ou des mesures de performance, pour savoir notamment d’où « part » l’entreprise. Au sein d’un système d’information, ces indicateurs devraient permettre de savoir combien coûte l’existant, à combien s’évaluera le projet à mettre en place et quels seront les gains escomptés. Ces moyens de mesure sont cependant très rares dans les TPE et les PME.

Dans les grandes entreprises, le ROI est généralement intégré aux contrats de prestation de services informatiques même s’il reste peu utilisé (tout particulièrement en interne). À contrario, au sein des PME, le ROI est très peu associé à l’informatique car il n’est pas perçu comme un outil d’amélioration des performances.

Pourquoi la mesure du ROI est mal intégrée en informatique ?

Le problème récurrent de l’informatique réside dans sa perception vis-à-vis des autres secteurs d’une entreprise : l’informatique est « simplement » considérée comme un service aux utilisateurs et autres branches de la société. À partir de là, il est difficile d’estimer les coûts (« Quel est le temps supposé passé par un utilisateur sur une nouvelle application ? ») et les bénéfices (qui peuvent être l’évolutivité d’un nouveau système ou la satisfaction du client).

Chiffrer les « gains » du système d’information demanderait un travail de proximité avec les clients. La direction du système informatique n’a donc pas tous les éléments (coût du personnel, valeur des amortissements, etc.) pour calculer le ROI au sein de son service.

Le second problème qui se pose avec la mesure du ROI dans un système d’information réside dans l’existence de projets dits obligatoires ou réglementaires. Ces projets n’ont pas été initiés pour répondre à un besoin précis. En l’absence d’investissement à justifier, le calcul du ROI n’a aucun sens !

 

L’une des solutions pour appliquer la mesure du ROI en informatique concernerait les projets où l’informatique s’inscrit dans un objectif plus large. Le ROI pourrait alors être remplacé par des indicateurs qualitatifs. Ces derniers permettraient de prendre en compte la valeur ajoutée du projet informatique pour l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

pROMOSOFT iNFORMATIQUE

Promosoft informatique est un prestataire informatique depuis plus de 30 ans. 

Il accompagne les TPE, PME, ETI et Administrations dans la conception, le déploiement et la maintenance de leur système d'informations.
CONTACTEZ-NOUS
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram