10 octobre 2013

Infrastructure informatique : virtualisation et plateformes hybrides

Beaucoup d'entreprises choisissent de s'orienter vers la virtualisation de leur infrastructure informatique pour diminuer leurs coûts matériel et leurs dépenses fonctionnelles. Le passage à une solution de virtualisation permet également de prévenir les défaillances du système informatique. C'est une assurance contre la perte de données liée à un problème informatique interne. Mais cette virtualisation peut aussi entraîner quelques petits contretemps. En effet, peu d'entreprises ont encore opté pour une virtualisation complète de leur infrastructure informatique, créant des plateformes hybrides, complexes à gérer.

Des infrastructures informatiques hybrides difficiles à gérer

Une infrastructure informatique totalement virtualisée est encore rare, la plupart des entreprises préférant virtualiser seulement une partie de leur infrastructure. Cela donne des plates-formes hybrides qui ont besoin d'un mode de gestion bien spécifique. Une étude du Ponemon Institute indique qu'en 2012, le principal challenge pour 79% des responsables informatiques a été de gérer des environnements différents et de migrer les données de l'un vers l'autre. Cette étude confirme cependant la tendance actuelle à la virtualisation des données et des infrastructure puisqu'elle a montré que 86% des entreprises ont migré des données d'environnements physiques vers des environnements virtuels au cours de cette même année. La problématique de la virtualisation est donc plus complexe qu'elle n'y paraît.

Comment gérer une infrastructure informatique hybride ?

Une infrastructure informatique hybride (physique et virtuelle) doit être organisée avec une solution de gestion dédiée, intégrant un système capable de gérer un environnement de machines physiques, mais aussi virtuelles. Pour ce faire, il faut éviter d'être dépendant envers un fournisseur unique et plutôt se tourner vers des solutions souples. Il est important que la sauvegarde des données ou encore les mises à jour sur les serveurs virtuels de l'entreprise ne dépendent pas d'un fournisseur unique, ne laissant que peu de marge de manœuvre en cas de problème. Aussi, il est impératif de suivre les innovations technologies, afin de conserver les énormes avantages que procure la virtualisation, notamment au sujet de la récupération des données.

Une infrastructure informatique virtualisée permet notamment à l'entreprise de stocker ses données et d'échanger des informations en toute sécurité, tout en limitant les coûts. Cependant, il est vrai que le passage à la virtualisation de son infrastructure est un processus lourd qui doit être effectué avec grande précaution.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

pROMOSOFT iNFORMATIQUE

Promosoft informatique est un prestataire informatique depuis plus de 30 ans. 

Il accompagne les TPE, PME, ETI et Administrations dans la conception, le déploiement et la maintenance de leur système d'informations.
CONTACTEZ-NOUS
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram